Joomla 3.2 Template by Justhost Complaints


Femmes et hommes : distinguer l’inné de l’acquis, le biologique du construit

 Écrit par : Alexandre Magot

Les caractéristiques dites masculines ou féminines dans la société sont souvent entendues comme intrinsèquement liées au sexe, au point qu’on a tendance – souvent inconsciemment – à confondre « genre » et « sexe » en considérant que les caractéristiques de genre seraient innées, génétiquement déterminées. Or c’est précisément en essentialisant ces caractéristiques de genre, en pensant que ces différences sont « naturelles » et donc systématiques (ou pour le dire encore autrement, que les hommes viendraient de Mars et les femmes de Vénus), que se mettent en place un comportement et des attentes différentes des enseignant⋅e⋅s vis-à-vis des élèves selon leur sexe. C’est alors que ce construit, malgré la mixité des classes, une école différente pour les filles et les garçons.

Pour permettre une égalité réelle, permettre un développement libre des élèves indépendamment du sexe qui leur est attribué, non contraint par des idées préconçues, il est donc fondamental de bien distinguer ce qui relève de la biologie de ce qui est socialement déterminé, autrement dit de distinguer l’innée de l’acquis afin de déconstruire les stéréotypes.

I- Distinguer le sexe du genre

Lire l'article

II- La construction du genre : la plasticité cérébrale

> Lire l'article

III- Et les hormones dans tout ça ?

- En cours de rédaction -

IV- Le sexe, un concept purement biologique ?

- En cours de rédaction -